Actualités

Everest Green

Un film écrit et réalisé par Jean-Michel Jorda

En post-production.

Une coproduction Block 8 - JPL Productions - Ushuaia TV et TV8 Mont Blanc

Avec le soutien du CNC.

 

Everest Green est un film sur l'expédition éponyme débutée le 5 avril 2017 au Népal pour nettoyer les pentes de l'Everest et promouvoir un alpinisme responsable. Dix sherpas ont évacué jusqu'à 4 tonnes de déchets depuis les camps d’altitude. Derrière le récit de l'expédition, c'est une urgence environnementale et sociale que mettra en avant Everest Green en soulignant l'incompatibilité des valeurs de la montagne et des décharges à ciel ouvert qui jalonnent l'Himalaya aujourd’hui.

Mon quartier, ma vie

Documentaire écrit et réalisé par Didier Dematons

En post-production, bientôt sur France 3 Auvergne Rhône-Alpes 

Avec le soutien du CNC et de la région Auvergne Rhône-Alpes. 

 

Un local, situé dans le quartier des Hautes Roches à Pierre Bénite permet depuis bientôt deux ans à une centaine de jeunes de 18 à 25 ans de ne plus squatter les allées d’immeubles.

Trois médiateurs les accompagnent de dix heures du matin à minuit, cinq jours par semaine. Certains profitent des ordinateurs pour rédiger un CV et être aidés dans leurs recherches d’emplois. D’autres s’y donnent simplement rendez-vous à l’abri des intempéries et profitent d’un écran Tv ou de la table de ping pong. Au fil du temps passé avec eux dans le local et leur quartier, en rencontrant des commerçants, les « grands frères », les parents et les services municipaux, se dessine une autre vision de ces jeunes issus en majorité de l’immigration. Et si beaucoup sont déscolarisés et sans travail, certains flirtant avec la petite délinquance, leurs rêves restent simples : travailler, se marier, avoir des enfants. Un film pour mieux connaître et comprendre cette jeunesse stigmatisée et en mal de citoyenneté

Sur la place de cocotiers,

histoires de cœurs

Documentaire réalisé par Cristèle Deplanque 

Documentaire en post-production, bientôt sur France Télévision Nouvelle Calédonie Première.

Avec l'aide du Fonds de soutien à l'audiovisuel de la Nouvelle Calédonie .

 

La société calédonienne a énormément évolué. 

Pour mesurer ce changement, quelle meilleure observatrice que Céleste Ben Yamina, cette statue de femme à demi nue qui trône sur la place centrale de Nouméa depuis cent seize ans. Car Céleste a été construite dès le début de la colonisation. Le fort militaire de Port de France aspire à devenir une ville, Nouméa. En tant que telle, il lui faut une architecture cohérente, et la Place des Cocotiers devient le symbole de cet élan urbanistique. C’est le point de départ de toutes les routes, le kilomètre zéro d’où part cette histoire… À travers le personnage de Céleste, ce film raconte l’histoire de la mixité dans la société calédonienne.  Entre passé et présent, la vie de cette statue se mêle à celle des gens qu’elle observe. Car Céleste est réelle, elle est une métisse kabyle en quête de liberté, qui a fuit son destin en Brousse pour la vie de la ville et ses attractions.